fbpx

Parce que le Festival en Chanson se situe à Petite-Vallée en Gaspésie, et qu’on va pas se mentir : c’est quand même l’une des plus belles régions du Québec. Entre les spectacles, pour se détendre, ou pour dessaouler après une soirée un peu trop arrosée (et on sait que c’est souvent le cas à ce moment-là !), voici une petite sélection des meilleures activités à faire dans le coin.

5 – Passer du temps à la plage

Un bon pique-nique entre amis ou en famille c’est l’idéal avant d’enchainer les concerts. Et ce ne sont pas les endroits qui manquent en Gaspésie ! Pour les derrières plus délicats qui n’apprécient guère les plages de galets, le lac de la Ferme à environ 15 kilomètres de la route 132 dans l’arrière pays de Grande-Vallée est une excellente option. Il offre un fond de sable dur permettant la baignade et, si vous possédez votre équipement, la pêche sportive. La plage du village est une belle plage de sable fin à l’eau peu profonde. Table de piques-nique, chaises longues, terrain de jeux pour enfants, terrain de volley-ball… Et qui sait, avec un peu de patience vous verrez peut-être des baleines.

4 – Profiter des parcs nationaux 

Petite-Vallée est idéalement située non loin des plus beaux parcs nationaux de la région. Prenez un bol de nature sauvage avant de festoyer toute la nuit !

Parc Forillon : À 80km de Petite-Vallée, vers Gaspé, le parc Forillon allie territoire côtier, montagnes et lieux historiques.
Parc de la Gaspésie : À 120km de Petite-Vallée, vers Sainte-Anne-des-Monts, le parc de la Gaspésie regroupe certains des plus hauts sommets du Québec où vit la dernière harde de Caribous du sud du St-Laurent et attire particulièrement les randonneurs.

3 – Se cultiver

Outre ses magnifiques paysages, la Gaspésie est une région riche en histoire et en culture. Pour en apprendre plus sur le patrimoine gaspésien, visitez le Musée de la Gaspésie à Gaspé. Explorez aussi l’univers Mi’gmaq, peuple amérindien et premiers habitants de ce territoire, grâce au site d’interpétation de Gespeg. Enfin, prenez de la hauteur en vous rendant jusqu’en haut du phare Cap Madeleine et écoutez le guide vous conter les légendes du village.

2 – Partager un bon repas

Tous les participants seront surement d’accord avec cette affirmation : ça donne faim d’être en festival. Quoi de mieux qu’un bon repas pour recharger les batteries et faire le plein d’énergie en vue de chanter et festoyer toute la nuit ? Simple casse-croûte à la cantine la Glacerie, poisson et fruits de mer à l’Aubergine, cuisine familiale à la Marée Haute, ou lieu de rencontre convivial au Bistro de la Vieille Forge : de quoi satisfaire tous les palais !

1 – Prendre une p’tite marche 

Et pour éliminer tout ça : une petite balade digestive.

Le Mont Didier : à 191m d’altitude, après 1km de grimpe le sommet du mont Didier offre une vue panoramique sur Petite-Vallée et le golfe du St-Laurent.

Sentier le Gisant : offrez-vous le plaisir d’une marche d’une quinzaine de minutes pour découvrir le Gisant, profil humain sculpté dans la roche par les vagues. Soit par le biais du sentier près de la halte routière ou en longeant la falaise au bord de la mer, à marée basse.

*Le sentier se fait à marée basse SEULEMENT!

La grève entre Grande-Vallée et Petite-Vallée : à marée basse, il est possible de marcher d’un village à l’autre le long du ressac. Environ 1h30 de marche aller seulement 

BONUS : pour les plus courageux qui souhaitent s’entraîner avant notre demi-marathon la “Guitare de Course“, vous pouvez filer les kilomètres dans la colonie, chemin plat de 12 km ou sur la piste de course de Petite-Vallée. A vos baskets !