fbpx

Retour à Petite-Vallée pour Caroline Savoie, sept ans après avoir foulé le territoire gaspésien pour la première fois lors d’un séjour musical.

Le concert d’hier soir revêtait une vraie symbolique pour elle qui, à l’époque âgée de 17 ans, pleurait pour ne pas venir par peur de dévoiler ses chansons devant quelques personnes. Les choses ont bien changé pour la jeune femme de 24 ans, se montrant forte et assumée sur scène, mais conservant juste ce qu’il faut de pudeur. Sa voix tendre, doucement cassée traite de sujets légers, quelques chansons d’amour, mais aussi plus graves comme sa dépression. Ce “monstre“ comme elle l’appelle dans l’un de ses morceaux, qui aura aussi été une grande source d’inspiration pour son deuxième album sorti en février. Puissante et vulnérable à la fois, Caroline Savoie a livré un show authentique et plein d’émotion.

Arrivant tout droit de Régina, en Saskatchewan, Etienne Fletcher a présenté son nouveau projet éponyme, nourri par son identité bilingue.

Après plusieurs années à composer essentiellement en Anglais dans son groupe Indigo Joseph, le Fransaskois a fait le choix d’intégrer la langue de Molière à son registre musical, piochant dans la Pop, le Folk et le Jazz. Un mélange rafraichissant, dynamique et positif. La musique d’Etienne Fletcher donne le sourire, tout comme sa personnalité sur les planches, spontanée et charmante. Chansonneur il y a deux ans, le participant de la Destination Chanson Fleuve a fait écouter un titre composé pendant son séjour à Petite-Vallée. Dans le petit monde de la musique francophone de l’Ouest canadien, Etienne Fletcher a trouvé sa place en développant un univers personnel et varié, à la croisée de deux cultures.

Déjeuner concert en compagnie de Simon Kearney et Antoine Aspirine au Camp Chanson Québécor mercredi 3 juillet au matin. Dans ce cadre intimiste, les deux participants à notre programme Destination Chanson Fleuve ont fait découvrir leurs morceaux en formule acoustique.

Formateur au Camp Chanson l’été, David Marin était à Petite-Vallée en tant qu’artiste de la programmation cette fois !

Fort de trois albums, dont le dernier “Hélas Vegas“ sorti cet automne, l’auteur-compositeur-interprète a livré un show rythmé et entrainant. Se promenant sur les routes du Folk, faisant étape dans des motels Blues et Jazz, attrapant par moment quelques autostoppeurs psychédéliques, David Marin nous a embarqué dans son char. Sorte de roadtrip musical nous faisant voyager de la Nouvelle-Orléans à Trois-Pistoles. Un circuit ponctué d’excursions plus intimes par moments, délaissant la configuration groupe pour se retrouver seul à la guitare ou au piano. Un beau périple teinté d’humour et de dérision !