Petite-Vallée, pôle créatif en bord de mer…

Projet artistique

Les rencontres qui chantent

Cette réunion au sommet entre 12 auteurs-compositeurs-interprètes de la Gaspésie, du Québec, de la francophonie canadienne, de la France et de la Belgique se déroule d’abord ici au bord de la mer, et dans un second temps dans une autre ville canadienne. À Petite-Vallée, les artistes viennent y trouver l’inspiration, tisser des liens, créer leur oeuvre, rencontrer les publics.

Les Rencontres qui chantent, ce sont deux semaines de résidence de création où des artistes francophones se rencontrent pour écrire, créer et partager.

Ce projet est né d’un partenariat avec l’Alliance nationale de l’industrie musicale. En 2019, le volet gaspésien des Rencontres qui chantent se dérouleront du 25 août au 1er septembre.

Projet artistique

Chants du voyage

En collaboration avec l’École nationale de la chanson, le Mégaphone Tour et les Cabarets Chansons Primeurs (France), nous avons créé en 2018 « Les Chants du voyage », une résidence artistique qui permet à des auteurs-compositeurs-interprètes de consolider leur spectacle en vue d’en faire l’epxport vers les marchés français.

La résidence

Le projet Chants du voyage vise des artistes en processus de développement et de commercialisation du marché francophone européen. Pour l’ensemble du projet, 6 artistes canadiens francophones sont jumelés à 2 artistes français.

Objectifs

L’objectif de cette activité est d’offrir des sessions intensives de perfectionnement des compétences en matière de prestation artistique et de mobilisation de l’auditoire. Les clientèles ciblées sont les artistes les plus prometteurs et prêts à étendre leur carrière à l’étranger.

• Favoriser et permettre des collaborations créatives entre artistes français et canadiens.
• Mettre en lumière et travailler les différences culturelles et artistiques propres à chaque projet, dans un esprit d’optimisation du développement et de l’exportation d’une offre artistique sur un nouveau territoire.
• Mettre l’accent sur l’esprit de rigueur et de travail dans le processus de création et de développement de marché.
• Permettre une visibilité aux participants par la présentation de spectacles devant public.

Activités

• Travail sur l’interprétation scénique, le son et la collaboration artistique Canada-France. Ce travail scénique sera mené par deux coachs canadiens (Gaële et Jipé Dalpé).
• Spectacles des artistes à Petite-Vallée (24 août) et à Montréal (26 août).
• Rencontres avec professionnels français.

La première édition de ce projet a réuni les artistes Charles-Antoine Gosselin, Alexe, Jordane Labrie, Miro (Québec), Joey Robin Haché (Nouveau-Brunswick), Mehdi Cayenne (Ontario), Camicela et Laura Cahen (France).

Projet artistique

Nikamu Mamuitun

Les Chansons rassembleuses, créées grâce à un partenariat entre le Festival en chanson de Petite-Vallée et le Festival Innu Nikamu de Mani-Utenam, est le projet né d’un rêve d’Alan Côté, directeur du festival gaspésien. Dans ce rêve, Florent Vollant venait lui demander de l’aider à trouver des auteurs qui pourraient bien traduire en français l’essence de l’écriture innu. Sur les suggestions de Florent Vollant, on a opté pour échafauder un projet en mettant à contribution quatre jeunes artistes autochtones jumelés à autant d’artiste québécois allochtones.

Il s’agit d’une grande rencontre autour de la créativité entre autochtones et allochtones qui s’inscrit dans le prolongement de nos actions comme un pas de plus vers l’autre, une célébration inclusive, un partage entre autochtones et allochtones autour de la chanson.
L’artiste autochtone Florent Vollant et le québécois Marc Déry officient comme mentors de cette production. La distribution composée de quatre jeunes artistes innus Matiu et Karen Pinette-Fontaine de Mani-Utenam ainsi que Scott Pien-Picard de Uashat, de l’Atikamekw Ivan Boivin de Manawan, puis des allochtones Cédrik St-Onge, Chloé Lacasse, Joëlle Saint-Pierre et Marcie.

Depuis le printemps 2017, ces artistes ont eu la chance de se retrouver à huit reprises dans le cadre de résidences de création et pour présenter leurs spectacles qui est composé essentiellement de chansons originales co-écrites en français, en innu ou en attikamek. Une réelle communion entre les cultures qui se traduit par des chansons autant touchantes que festives.

Le spectacle a été présenté au Festival en chanson de Petite-Vallée, au Festival Innu Nikamu, à la Bourse Rideau, au Festival Kuei. L’Anglicane de Lévis, le Centre des congrès de Québec dans le cadre de l’anniversaire de L’OFQJ et la Place des arts ont aussi accueilli le spectacle.

Projet artistique

La petite école de la chanson

La Petite école de la chanson est une activité pédagogique et culturelle qui amène les jeunes gaspésiens à s’approprier le répertoire des artistes passeurs du Festival en chanson. Chaque année, et ce depuis 28 ans, plus de 300 enfants provenants d’une trentaine d’écoles apprennent les chansons de notre artiste porte-parole et participent à un grand spectacle présenté en ouverture du festival.

Entre janvier et juin, ces enfants provenant d’une trentaine d’écoles gaspésiennes, montréalaises et montérégiennes se réunissent chaque semaine pour apprendre les chansons et participer a des rendez-vous chantants régionaux. Au delà de l’activité artistique parascolaire, ce projet permet aux jeunes de découvrir un riche pan du patrimoine musical francophone.

L’année 2018 marquait le départ a la retraite de Mme Myriam Brousseau, idéatrice de ce fabuleux projet, après trois décennies d’implication culturelle auprès de la jeunesse. Nous la remercions du fond du cœur pour la création de la Petite École et la richesse de son legs.