fbpx

Alors que la période d’inscription à la 4e Destination Chanson Fleuve bat son plein, on est allé revoir les chansonneurs de l’édition 2019 question de faire un retour sur leur expérience. On commence avec Antoine Aspirine!

Q : Peux-tu nous parler de l’expérience vécue pendant la Destination Chanson Fleuve? Qu’est-ce que ça t’a apporté?
Antoine : Ça a été pour moi une super belle expérience, significative, importante. À la différence des autres concours, on a accès pendant le parcours à un itinéraire très complet qui jongle entre résidence de spectacle, expériences de scène régulières, travail de mise en scène, résidence d’écriture, entrevues diverses etc. On est accompagnés pendant le processus par des gens formidables.
« J’ai vécu Destination Chanson fleuve comme un très beau voyage humain, un challenge musical et un tremplin vers plus de professionnalisme. C’est une expérience unique au Québec, a la fois concours, tournée et résidence de création, sans être rien de tout ça non plus. »

Q : Quels sont les plus beaux moments vécus pendant la DCF? 
Antoine :  Il y’en a beaucoup!!! C’est difficile de choisir… Je pense que chaque concert est un très beau souvenir, en particulier les avant-shows, où on est tous dans les loges à attendre le moment de monter sur scène. L’ambiance avant le premier spectacle était vraiment le fun aussi, toutes les soirées à Petite Vallée étaient belles. Je retiens surtout de très beaux souvenirs de camaraderie avec les autres participants, nous avons tous gardé contact et nous nous voyons régulièrement aujourd’hui, le « pop up show » que nous avions improvisé sur la terrasse du chapiteau est un des meilleurs souvenirs.

Q : Qu’est-ce qui se passe pour toi ces temps-ci côté musical? Parle nous de ce qui s’en vient, de ta musique pis toute. 
Antoine : Je viens d’enregistrer un EP qui devrait sortir au printemps, j’ai quelques concerts de prévus, notamment un à la salle Claude-Leveillée le 11 avril, que j’ai pu remporter sous forme de prix grâce à Destination Chanson fleuve. J’ai eu la chance d’obtenir plusieurs bourses qui me permettent de vivre correctement de ma création cette année, donc écriture, réalisation et planification de ce qui s’en vient.

Photos : Michel Parent (couverture), Alexandre Cotton, Alexya Crôteau-Grégoire